Est-il sécuritaire de consommer de la spiruline pendant l’allaitement?   

Spiruline et grossesse : spiruline et allaitement

Pour certaines mère l’allaitement peut représenter un défi pour fournir à leur bébé tous les nutriments dont ils ont besoin. De plus en plus de femmes sont en quête de la solution miracle qui leur garantira que leurs nouveau né ne manque de rien. Et bien j’ai une bonne nouvelle pour toutes les jeunes maman, il existe une solution presque magique pour apporter tous les nutriments et les phyto-nutriments essentiels pour améliorer la lactation, cette solution c’est la spiruline.

On peut pose souvent la question : est-ce que c’est une bonne idée de prendre de la spiruline pendant l’allaitement? Ma réponse est oui, bien-sur, mais sous certaines conditions. En effet, la spiruline est sans danger pour l’allaitement et peut même être très bénéfique, mais encore faut-il qu’elle provienne d’une source sûre. Dans cet article nous allons explorer de plus près quelques informations sur la spiruline et l’allaitement.

spiruline et allaitement

Pourquoi prendre de la spiruline pendant l’allaitement:

  • Sa richesse en protéines complètes, en vitamines du groupe B et en antioxydants fait de la spiruline le meilleur complément pour la période qui suit immédiatement la grossesse. Voici quelques-uns des nombreux bienfaits de la spiruline pour l’allaitement:
  • La spiruline est composé d’environ 65% de protéines complètes (qui contiennent les 8 acides aminés essentiels). C’est une des rares source d’acide gamma linoléique (AGL), la meilleur source après le lait maternel. L’AGL et les acides aminés jouent dans le corps le rôle d’anti-inflammatoire.
  • La chlorophylle contenue en quantité importante dans la spiruline participe à la détoxication du sang, améliore la fonction immunitaire et fait respirer les intestins.
  • La teneur élevée de fer de la spiruline aide à prévenir et à lutter contre l’anémie, une condition fréquente chez les jeunes maman. L’avantage de la spiruline sur les autres traitements qui visent à augmenter les niveaux de fer pour lutter contre l’anémie est qu’elle ne provoque pas de constipation.
  • La spiruline est une source importante de vitamines C, D, B, E et A. Elle contient également du zinc, du calcium, du cuivre, du phosphore, du chrome, du sodium, du potassium, et de la manganèse. Ces nombreux nutriments ont tous un haut niveau de biodisponibilité.
  • Les protéines de la spiruline sont digestibles à 85%.
  • La spiruline joue un rôle de chelateur des métaux lourds.
  • Combiné à une routine d’exercice sportive, la spiruline augmentant le métabolisme, engendre une perte de poids plus rapide. Le souhait de beaucoup de femmes qui viennent d’accoucher.

Qu’y a-t-il dans la spiruline pour les femmes allaitantes?

  • Les National Institutes of Health des États-Unis déclarent: «On en sait trop peu sur l’utilisation des algues bleu-vert pendant la grossesse et l’allaitement. Restez prudent et évitez de l’utiliser. ” (1)
  • En revanche beaucoup d’autres organisme conseillent la spiruline pour l’allaitement en raison de sa richesse en acides aminés essentiels et en fer végétal naturel biodisponible(2)
  • La spiruline est également très riche en vitamine B-12, même si sa forme est encore sujet à débat, elle fournit tout de même des nutriments importants pendant et après la grossesses. En effet même les analogues de vitamine B-12 renforcent le système immunitaire protègeant les femmes contre les maladies dont elles sont facilement la proie pendant la période d’allaitement alors qu’elles se rétablissent des effets de l’accouchement.
  • La spiruline joue également un rôle important dans la minéralisation des dents (très important pour les femmes enceintes et allaitantes.

La spiruline pourrait-elle être dangereuse pendant l’allaitement ?

De nombreuses femmes allaitantes se posent la question de savoir si la spiruline ne présente pas un risque pendant l’allaitement. C’est une question qui vaut la peine d’être posée, en effet il est déconseillé de prendre de la spiruline sans avoir consulté votre médecin car cela pourrait présenter un risque dans les situations suivantes :

  • La spiruline est sûre même à très forte dose mais une spiruline contaminée pourrait s’avérer toxique pour la mère et l’enfant.
  • Les algues ne conviennent pas aux personnes atteintes d’une maladie métabolique liée à la phénylcétonurie (PCU) car elles ne peuvent pas métaboliser la phénylalanine, un acide aminé, que la spiruline contient en grande quantité.
  • La spiruline est également nocive pour les personnes atteintes de maladies auto-immunes, telles que la sclérose en plaques, la polyarthrite rhumatoïde ou le lupus.
  • Si elle est cultivée dans des eaux malpropres, la spiruline peut accumuler des toxines et des métaux tels que le mercure.

Spiruline et allaitement : conseils de consommation:

Un médecin est la personne la mieux à même de vous conseiller sur l’utilisation de la spiruline. S’il vous suggère de la consommer, choisissez un produit naturel et si vous pouvez dénué de polluant.

La spiruline est une micro-algue comestible très utile aux femmes allaitantes

Les poudres de protéines et les shakes nutritifs recommandés aux jeunes mères allaitante sont tous des nutriments qui une structure facilement absorbable par le corps. La spiruline est très similaire, à la différence que son composant principal est une cyanobactérie (4) .

Elle est récoltée à partir de plans d’eau puis traité dans des laboratoires sous forme de poudre, de paillettes et de comprimés.

En savoir plus sur la spiruline et la maternité

5/5 (2 Avis)
Partagez avec vos amis!

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer